Toute Petite Librairie - 2019


    Au tout début de mon travail,dès mon entrée aux Beaux Arts le mur délabré se trouve au centre de mes préoccupations
   Ma première toile peinte est le «portrait»du mur d'une maison en démolition que j'observe depuis ma  chambre d'étudiant à Bourges.
  En parallèle à mes premières toiles chargées de matières issues du bâtiment et qui pointent des interrogations autour de la verticalité ,de l'horizontalité et du rapport de surfaces, je réalise une série de photos de murs délabrés en m’intéressant aux travaux de destructions assez nombreux dans cette période (années 1977/1980).
 Dans un premier temps j'effectue un travail de repérage à Bourges dans différents quartiers en démolition,puis lorsque je reviens sur Auch je poursuis ce travail dans le quartier de la Treille.
Plus tard alors étudiant aux Beaux Arts de Perpignan je réalise un travail construit en trois étapes:
1):travail de repérage
2):travail de recadrage
3):travail de confrontation
Il s'agira ,alors,de parcourir un quartier en «réhabilitation» et de  photographier les murs en démolition,puis de tracer des recadrages sur ces mêmes murs en choisissant des  surfaces intéressantes  plastiquement et enfin en dernier lieu j'effectuerai un accrochage de mes toiles toujours sur ces murs en confrontant mes peintures à ces murs dégradés.
Il m’apparaîtra , beaucoup plus tard ,que cette recherche s'ancre dans une histoire personnelle,celle de ma famille obligée de fuir sa ville d'origine(Gérone )après que leur maison ait été bombardée.
 
 Le non dit de cette histoire, suite à l'exil , générera une charge émotionnelle et rendra sensible les notions d'enfermements ,créant une nécessité d'expression ,moteur d'une  recherche plastique en quête de liberté,

Le résultat final étant une sorte de poème plastique, comme une poésie silencieuse,
 

© 2018-2020 by Sarah Lamothe.
Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now